18 septembre 2019 ... min. Écouter

Une toute nouvelle sociabilité

Laura a opté pour un poste qui lui offre de nouveaux défis et correspond bien à ses capacités : Employee Benefits Consultant. Elle nous parle aujourd’hui de ce changement de carrière et de l’équilibre vie professionnelle-vie privée chez ING.

J’ai débuté ma carrière au département Fiscalité d’ING. Ce poste correspondait parfaitement à ma formation et à mon expérience. C’était un environnement exigeant sur le plan intellectuel, mais au bout de quelques années, j’ai eu envie de sortir de ma zone de confort. Je tenais notamment beaucoup à développer mes compétences sociales.

Une commerciale née

Après trois ans au département Fiscalité, j’ai pris rendez-vous avec les RH. J’étais prête à relever un nouveau défi ! Ils ont été formidables, ils m’ont même poussée à me lancer dans tout à fait autre chose. Le poste de conseillère me semblait tout à fait adapté. Et une fois entrée en fonction, cela a été une certitude : ce travail correspond beaucoup mieux à ma personnalité. Je noue facilement des contacts avec de nouvelles personnes et j’aime faire des présentations. En tant qu’Employee Benefits Consultant, je peux développer ces compétences.

À mon poste actuel, je conseille les clients afin qu’ils puissent optimiser leur système de prime, par exemple via un plan d’options ou des bons de souscription. J’aide tout d’abord la Direction à mettre en place le nouveau système de prime. J’explique ensuite les avantages aux salariés lors d’une réunion d’information sur site.

Changer de métier a malgré tout été un vrai défi. Je n’avais pas d’expérience de la vente et le travail en réseau n’était pas du tout dans mes habitudes mais j’avais très envie d’apprendre et j’ai fait de gros progrès. J’aime la variété de mon travail. Je me rends régulièrement chez les clients, mais j’ai aussi l’opportunité de travailler sur des produits très complexes, parallèlement aux tâches plus administratives. Je suis quelqu’un d’organisé, ça me convient.

L’expérience professionnelle acquise par le passé m’a également aidée à progresser rapidement dans mon nouvel environnement.

Je choisis où je travaille : chez moi ou au bureau. Grâce à cette flexibilité, je m’engage à 100 % dans mon travail.

Travail flexible

En moyenne, je me rends chez quatre clients chaque semaine. Je choisis par ailleurs où je travaille : chez moi ou au bureau. J’ai besoin de cette flexibilité pour m’engager à 100 % dans mon travail. Avoir de bons contacts avec mes collègues est également très important pour moi. Par chance, je n’habite pas loin du bureau, dont je peux souvent travailler avec eux. Le vendredi soir, je planifie la semaine suivante. Cela me permet de savoir quand je finirai tard ou à l’heure, pour aller prendre un verre avec des amis par exemple.

Heureusement, ING évolue avec son temps et, en tant que collaborateur, vous avez la liberté et la flexibilité dont vous avez besoin pour mener à bien votre mission. Cela transparaît clairement dans l’organisation de nos bureaux et dans la mentalité qui règne dans l’entreprise. ING se préoccupe également beaucoup du bien-être de ses salariés. Il y a même un centre de fitness dans le bâtiment. J’y suis souvent allée.

Concilier rôle de manager et maternité

Je n’ai pas d’enfants, mais mon manager en a. Elle est séparée et ses enfants sont en garde alternée. Les semaines où elle a les enfants, elle part un peu plus tôt pour être à l’heure à la sortie de l’école. Le reste du temps, elle reste au bureau un peu plus tard. Mais il peut également arriver que votre enfant soit malade ou que vous deviez vous rendre à son école pour une raison ou une autre. Tout cela est possible. Chez ING la flexibilité est une affaire de réciprocité.

À propos de Laura

  • A fait des études de droit en se spécialisant dans le droit fiscal
  • A étudié un an à Londres
  • Danse dans plusieurs écoles de danse
  • Adore se balader dans le parc situé en face du bâtiment ING
  • A également une activité de maquilleuse
Haut de page